Le Trombi du Médialab93 : Aline Robert rédactrice en chef d’Euractiv France

7 juin 2018

"En choisissant d'être résident au Médialab93, nous avons décidé de pousser les murs de Paris dans le but de nous adresser à un autre public et d'élargir le débat européen "confie Aline Robert, rédactrice en chef d’Euractiv France, le média d’actualité européenne qui confirme que l’Europe est bel et bien présente en Seine-Saint de Denis, à Pantin. Pour preuve la rédaction française d’Euractiv France, est basée dans les locaux du Médialab93. 


Qui es-tu ?


Je suis Aline Robert, rédactrice en chef d’Euractiv, média spécialiste de l’Europe.

 

D’où viens-tu? 


Je suis Parisienne et travaille en tant que journaliste en presse économique essentiellement depuis 20 ans dont 12 ans passés à la Tribune. Avant cela, j’ai étudié à Sciences Po. J’ai d’abord été journaliste dans la presse économique puis j’ai commencé à écrire sur des sujets liés à l’environnement et aux énergies renouvelables. Ensuite, j’ai commencé à m’intéresser à la question européenne. Ce qui me plaît le plus dans le journalisme, c’est trouver des sujets originaux et mener l'enquête. Parmi mes expériences les plus marquantes, j’ai couvert la crise financière de 2008. Nous avons vécu une remise en question de la fragilité du système bancaire. Une semaine avant je déjeunais avec le responsable des matières premières de Leeman Brothers ! Le milieu bancaire a explosé en vol, et la crédibilité du secteur a été remise en question. Et par ricochet nous avons couvert un certains nombre de circonstances et conséquences qui touchaient plus les états Européens. Par exemple les fragilités des dettes et le dossier grec. A la Tribune nous avons donc eu une approche tres concrète et très politique du sujet, c'était passionnant et dramatique à couvrir en tant que journaliste économique. Parallèlement, j’ai publié mon premier livre Carbone Connexion, le casse du siècle qui relate l'escroquerie autour des milliards d'euros subtilisés aux états européens sur le marché du carbone sous la forme d'une escroquerie à la TVA et c'est comme ça quej'ai commencé à travailler chez Euractiv. 

Que fais-tu maintenant ?


Je suis rédactrice en chef d'Euractiv depuis 2014, et notre rédaction a rejoint le Médialab93 depuis sa création en mars 2017. La mission d'Euractiv est de produire du contenu sur les politiques européennes et sur les politiques françaises qui auront un impact sur l'Europe et plus particulièrement la France. C'est un sujet important car la France est l'un des moteurs de l'Europe et c'est important pour les 26 partenaires européens de rester informés. Nous travaillons également avec des pigistes partout en France. Le site Euractiv publie en 12 langues et nous travaillons principalement en anglais et en allemand avec les autres rédactions pour relayer leurs articles. En plus de ces deux langues déjà présentes les traductions des contenus en polonais, italien et espagnol sont faites entre Paris et Bruxelles. Cela nous permet de faire ressortir des sujets, des portraits et  des thèmes qui n'existent pas ailleurs. Nous nous intéressons à tout sujet avec un enjeu européen. Consulter les citoyens, avoir des idées du terrain, c’est ce qui fait la force d'Euractiv. La différence avec d’autres sites qui traitent du même sujet, c’est qu’au lieu de regrouper et traduire le contenu, nous le créons nous-même. Notre motivation était de "pousser les murs" de Paris. Avant, nous étions basés à Paris dans le VIIIème arrondissement, en face de l’Élysée et nos interlocuteurs étaient déjà convaincus de l'importance de l'Europe. Notre ambition est d'essayer de parler à d'autres publics car le sujet européen est intéressant seulement si les citoyens s'y interessent et prennent part au débat. Si il n'y a que quelques personnes qui en parlent dans leur coin, cela ne sert à rien. Nous avons donc lancé plusieurs projets journalistiques dont un qui consiste à faire des projets d'écriture journalistique pour des collégiens et lycéens du 93 . Nous avons aussi travaillé sur le thème de l'emploi et des start-up dans le 93 avec une rubrique du site intitulée "l’Europe dans le 93". Nous avons envie de mieux comprendre ce que l'Europe fait dans le 93 et d'aller à la rencontre des habitants du département voir en quoi l'Europe les concerne, les intéresse... ou pas ! Pour notre atelier du mois de mars dans un lycée, nous nous sommes associés à l'équipe du site internet La ZEP. Nous avons aussi un sujet vidéo sur l'Europe à Roissy. Et pour le mois de l'Europe nous organisons le débat citoyen "Où est l'Europe dans le 93?" . Nous sommes convaincus que l'Europe est partout et qu'il existe une sphère de forte appétence à l’Europe en banlieue car le contexte déjà multiculturel des quartiers populaires peut faciliter la compréhension de l'Europe qui est également faite de diversité. L'Europe existe déjà depuis un demi siècle et faire comprendre les bénéfices et les droits de chaque citoyen européen à travers le système scolaire n'est pas forcément évident. Cependant, en réalité, ce n'est pas toujours facile de faire comprendre le libre-échange, l’accès à des programmes comme Erasmus ou la libre circulation, pas seulement dans le milieu scolaire, mais également aux plus âgés. La prise de conscience d'être à la fois Français et Européen n'est pas évidente mais dans la pratique on voit que c'est possible. L'ouverture à l'Europe se fait notamment par les voyages scolaires et l'apprentissage des langues.

En conclusion,  c’est dans l’objectif de comprendre et d'explorer qu’Euractiv est un lieu de débat, une plateforme sur laquelle on peut confronter ses idées, c'est un point commun que nous partageons avec le Médialab93."


 

Plan B ?

Je voudrais avoir une connexion avec la nature, être en contact avec les animaux. Aller à la campagne. Voir les merveilles de la nature comme ces cormorans qui pêchent un poisson sur le canal de l'Ourcq !