Doppl : une application pour mieux s'informer

5 décembre 2019

Doppl : une application pour mieux s'informer

Sortir de sa bulle, confronter les points de vue, avoir une vue globale : c'est l'objectif du projet doppl. Une application pour téléphone, en partenariat avec les médias, qui permet de lire des articles de sensibilité différente, sur un même sujet. Rencontre avec les deux fondateurs, My Tran et Ian Cugnière.

Comment faire en sorte que les lecteurs s’informent en ne lisant pas uniquement des articles confortant leurs opinions politiques ? C'est le défi auquel tente de répondre doppl. Doppl, c'est le nom d'une application en phase d'être lancée par deux curieux d'innovation et d'information. La rencontre a lieu alors lors d'une expérience professionnelle commune : elle, My Tran, est consultante au sein du département informatique de plusieurs grands groupes. Lui, Ian Cugnière revient de San Francisco, où il a appris à coder. Novembre 2016. Le visage de Trump s'affiche sur toutes les télés. « C'est la première fois que je votais, se souvient Ian. La victoire de Trump, je ne l'ai pas vu venir. Et je me suis demandé pourquoi. » De là lui vient le déclic : durant la campagne, les électeurs se sont informés auprès de sources qu'ils apprécient. Chacun dans leur camp, démocrate ou républicain, les électeurs ne confrontent plus leur point de vue. Pire, ils sont entraînés à ne pas sortir de leur bulle, de leur manière de s'informer.

« Un enjeu démocratique » 

Les réseaux sociaux ont en effet joué un rôle majeur dans la campagne américaine de 2016 : les algorithmes favorisent le contenu apprécié par les utilisateurs. On lit ce qu'on aime, et ce qu'on aime, c'est ce qu'on lit. Dangereux cercle vicieux. Doppl veut prendre le contre-pied de cette logique. « C'est un enjeu démocratique », prévient My. L'idée des deux concepteurs est de sortir de ce système : « On veut suggérer, via des algorithmes, d'autres sources, garantes de qualité », explique Ian. Sur un même sujet, plusieurs articles : une information « à 360 degrés » qui permet au lecteur d'élargir son point de vue. « Nous souhaitons que les gens s'interrogent sur leur propre consommation d'information », complète My. Le projet prévoit une application interactive, avec des rubriques, une barre de recherche, un compte personnel. L'application entend aussi développer l'esprit critique : elle proposera au lecteur de deviner la source, à l'aide de plusieurs propositions. Un comité composé de journalistes et de spécialistes de l'information sélectionnera les médias partenaires de l'application. Les utilisateurs pourront eux-mêmes proposer de nouveaux médias. Un moyen de réduire la défiance grandissante entre le public et les journalistes. L'application, qui devrait voir le jour prochainement, prendra la forme d'un abonnement mensuel. L'information de qualité à un prix. C'est la conviction des deux fondateurs. Miser sur la qualité de l'information délivrée, un pari salutaire en cette période d'accélération de l'information, de fake news, et de crise de confiance du public.